Jean Labre (photos M. Vicent-Roubert)Tous les harmonicas
du Monde ...
 
English version English version
 


Accueil


Nouvelles


Articles


Biographie


Boutique


Contact

 
 

Claude Garden, biographie 1937-2004-(1)

Cliquez pour voir la photo agrandie.

Nous sommes en 1952. De cette année là, un jour reste encore gravé dans ma mémoire. Nous étions réunis un samedi après midi au " CHARM " (Club de l'harmonica fondé par Albert Raisner), lorsque Claude Garden apparut pour la première fois dans notre univers harmoniciste en franchissant la porte du légendaire local de la rue des Petites Ecuries, à Paris. Claude avait tout juste 15 ans.
Accompagné au piano par sa maman, il joua la Marche Turque de Mozart dans un silence religieux, subjugués que nous étions tous en découvrant ce jeune visiteur doué déjà d'une virtuosité étonnante alliée à une sensibilité qui en disait déjà long sur un talent exceptionnel et prometteur. Sa brillante carrière le confirmera. Je revois encore cette lueur de fierté rayonnante qui animait le regard de sa mère.
Elle était et restera son plus fidèle soutien tout au long de sa carrière, elle aura 99 ans cette année (en 2004).

" Je me suis mis à jouer de l'harmonica du jour où j'ai entendu jouer Larry Adler, merci Larry... ", me confia-t-il un jour lors d'une interview (2). Son " explosion " lors des années 50 fut favorisée par l'engouement exceptionnel que connut notre instrument durant cette décennie, " l'âge d'or de la musique à bouche ", unanimement reconnu par tous ceux d'entre nous qui le vécurent.
Heureuse époque durant laquelle Claude se fit vite une place parmi l'élite. Radios, concerts, enregistrements se succédèrent à une cadence qui nous laisse encore rêveurs de nos jours. Il reste encore trace de bon nombre de disques enregistrés par Claude durant cette époque, j'en fais mention en fin de cette biographie. Ce sont pour la plupart des enregistrements de musique classique auxquels s'ajouteront de remarquables disques de jazz et de variétés parmi lesquels celui du " Grisbi ", que je préfère personnellement à celui de Larry Adler.

Au début des années 60, la vogue des " fifties " alla decrescendo. L'avènement des Beatles et du rock'n roll proposa vite au grand public une autre mode de musique plus attractive à ses yeux, avec la venue de nouveaux instruments, effets électroniques, etc. Les harmonicistes professionnels garderont un bien triste souvenir de cette époque. Claude Garden devait me confier : " L'époque des années 50 fut vite révolue. Je me suis dit à la fin des années 60, qu'il allait falloir tenter d'ouvrir davantage l'éventail de mes possibilités, me faire un peu plus caméléon, ne serait-ce que pour continuer à gagner ma vie décemment. Je faisais de la variété et c'est à cette époque que j'ai été attiré par le jazz. J'ai appris le jazz avec Martial Solal, Nicole Croisille, Luigi Trussardi, Maurice Vander. Nous nous retrouvions souvent à Paris au " Living Room ". C'était une boîte de jazz très fréquentée par bon nombre de musiciens de jazz américains." Ayant quand même eu la chance de faire partie de l'écurie du célèbre imprésario Johny Stark, Claude prendra part à des tournées en Europe avec Jacques Brel, Zizi Jeanmmaire, Johnny Halliday, Raymond Devos, etc. Mais cette aventure devait mal se terminer, Stark avait un foutu caractère ... Monsieur Claude Garden n'était pas en reste!

Vinrent les années 70, et Claude d'ajouter : " Le hasard est venu à mon secours. Grâce à André Dassary (célèbre chanteur de l'époque), je me suis fait engager sur le paquebot "France ". Et c'est reparti pour un tour, New York, Montréal, 2 ans de croisières sur l'Atlantique nord, de 70 à 72. C'est là que j'ai connu Salvador Dali... toujours le hasard. Sur le France je jouais très souvent des morceaux d'Eric Satie. C'est par ce cheminement que j'ai fait sa connaissance, car lui et Satie faisaient partie du cercle fondateur du mouvement surréaliste qui fit fureur fin des années 20, début des années 30.

Cliquez pour voir la photo agrandie.

C'est ainsi que pendant 3 à 4 ans Dali m'a régulièrement invité à jouer à New York à l'hôtel Saint Régis, où il résidait, puis j'ai fait ensuite un tour du monde avec lui. J'ai été très déçu par les Etats-Unis. Malgré son aide, je n'ai joué que deux fois aux USA. Une fois à Boston, avec le Boston Pop Orchestra, où j'ai interprété le Concerto d'Arthur Benjamin, et une autre fois à New York où j'ai joué le Concerto d'Henri Sauguet. Avoir connu Dali, ça a beaucoup changé ma vie et ma vision des choses. "

C'est également à cette époque que Claude Garden va découvrir le Canada. Coup de cœur ! A la suite d'une télévision à Montréal Claude, ce français de "l'aut'bord ", va être adopté par ses cousins canadiens. Felix Leclerc (avec lequel il enregistrera un disque), Charlebois, Vigneault, qui l'invitèrent à maintes reprises à jouer avec eux. L'organisme " Jeunesses Musicales " du Québec va lui offrir une grande tournée à travers l'Amérique du Nord dans une nouvelle formule : " Duo Harmonica Guitare " faisant ainsi découvrir outre atlantique un nouveau registre de son talent. François Dompierre, compositeur québécois, lui dédiera " Harmonica Flash " qu'il jouera en concert et enregistrera chez Deutsche Grammophon avec l'Orchestre Philharmonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit. Faisant de rares incursions en France, il choisira de vivre au Canada jusqu'en 1985, adoptant la double nationalité. Il dira de ce pays : " y avoir retrouvé ses racines ".

Il ne rentrera pas directement en France s'arrêtant 6 mois aux Caraïbes, toujours en quête de découverte de la planète... Pendant la période d'hiver il se produira dans tout l'archipel avec un quartet de jazz. Il découvrira alors Haïti, des amis musiciens, danseurs et peintres qui vont vite l'adopter (Claude était aussi un peintre de talent, ayant fréquenté dans sa jeunesse l'école des Arts Décos de Paris, un de ses tableaux trône à jamais dans mon appartement). Claude habitera pendant sa période haitienne sur les hauteurs de Port au Prince (Black Mountain) où on l'appelle encore : " Ti Blanc Gentil ".
Fin 85, engagé par le célèbre chef d'orchestre Paul Mauriat il va partir en tournée pour la première fois au Japon. Il découvre le pays du Soleil Levant... nouveau coup de cœur !... Qui ne prendra fin, hélas, qu'un bien triste matin d'automne.
Dès 1986, lui et moi entretiendrons désormais une relation à la fois amicale et professionnelle ; j'ai distribué sous mon label PSB deux de ses enregistrements.
En cette fin des années 80, Claude Garden se consacrera à l'enseignement de l'harmonica. Il va donner des cours, cinq années durant, au " Ménétrier ", rue de Rome à Paris ; magasin de musique parmi tant d'autres dans cette rue rendez-vous mondial des facteurs d'instruments.
Fait unique, le Conservatoire Européen de Paris, de la rue des Francs Bourgeois, va lui proposer l'ouverture d'une classe d'harmonica chromatique. Projet qui ne devait jamais voir le jour faute du peu de candidatures enregistrées. On ne peut que déplorer cet épisode sans suite qui nous aurait valu des lettres de noblesse dont nous avons tant besoin.

En 1992, Claude repart en tournée au Japon où l'harmonica est roi. Il va vite y devenir une star adulée, enchaînant chaque année des séries de concerts à guichets fermés. Tournées au cours desquelles il sera sollicité de toutes parts pour des master classes , télés et autre cours particuliers. Sur ses conseils la marque d'instruments " Suzuki " va créer un modèle d'harmonica chromatique 14 trous, le "Magic Garden ". Me rendant assez souvent dans ce pays, il m'est arrivé de partager avec lui, et quelques fois Pete Pedersen (souvent hôte de ce pays), des instants inoubliables. Je garde un souvenir marquant de sa participation aux Festivals de Yokohama en 1995 et à celui d'Atsugi (Tokyo), en 2002, auquel participaient également les " Hotshot's ", le "Trio Adler " et mes amis Juko Saito et Yasuho Watani. Histoire de vous situer l'intérêt suscité par un tel évènement dans ce pays, sachez que ce festival a recensé 28000 entrées en 5 jours ! Claude fut souvent accompagé dans ces concerts par la talentueuse pianiste Nami Miyata.

De 90 à ce début de siècle, tel un infatigable " globe trotter ", Claude Garden voguera de concerts en concerts autour du monde: Allemagne, USA, Chine, Corée, Malaysie, Canada, Taiwan,etc. Mais, paradoxalement, il se produira assez peu souvent en France... nul n'est prophète en son pays !

Mais il y a aussi le Claude Garden compositeur. Voici ce qu'il me confia lors de l'interview dont il est question :
" Mon souci constant dans ce domaine a toujours été de composer dans le registre des possibilités techniques et mélodiques de l'instrument. J'ai commencé à écrire il y a de cela 20 ans.
Ma première composition, "Alexandra ", fut dédiée à ma fille cadette. Elle a aujourd'hui 23 ans (Claude a une autre fille qui se prénomme Maud). Mes compositions de cette époque s'orientaient vers un style New Age, dans lequel les sonorités de l'harmonica étaient particulièrement mises en valeur. Puis il y a eu ma " Suite Enfantine ", etc. ". Claude a composé de nombreuses autres œuvres pour harmonica. Comment ne pas évoquer les 4 compositions figurant dans son dernier album, de jazz : " Garden Club ".

De grands noms de la musique ont composé pour lui : Darius Milhaud, Henri Sauguet, Astor Piazzola, Charles Dutoit, François Dompierre. Voici en un bref résumé de ce qui a été dit, ça et là, sur Claude :
" J'ai eu le grand plaisir de composer pour Claude Garden le " Garden Concerto ". Grâce à lui, l'harmonica connaît une nouvelle dimension, il en est le maître incontesté. Il a la technique et la sonorité la plus intelligente ". Henri Sauguet
" J'ignorais qu'il existait un harmoniciste capable de jouer aussi bien la musique classique, jazz ou latine. Quand Claude Garden m'a demandé de lui écrire un concerto je ne le connaissais pas. Dès que je l'ai entendu j'ai compris que j'avais affaire à un grand musicien ". Astor Piazzola
" En enregistrant " Harmonica Flash " chez Deutsch Grammophon avec Claude Garden, j'ai découvert un nouvel Harmonica que je n'imaginais pas ". Charles Dutoit
" En plus d'une incroyable musicalité dotée d'une technique à toute épreuve, Claude Garden ne tombe jamais dans la vulgarité ". François Dompierre
" Pour moi Claude Garden, qui est mon ami... n'est pas Claude Garden... Il est le symbole même de l'harmonica ". Salvador Dali
En 1995, au Festival mondial IHO/FIH, à Yokohama, auquel prirent part Larry Adler et lui. Larry me confia, au cours d'un petit déjeuner à l'hôtel Continental : " Il sait tout faire. Avec lui et quelques autres, Watani par exemple, j'ai la conviction que ma succession est assurée. "

Début août 2004. Nous avons pris part tous les deux au 5ème Festival Asiatique de Hong Kong. Bien que fatigué Claude nous a fait, une fois de plus, la démonstration de son immense talent au cours d'un concert jazz qui se termina par une standing ovation ô combien méritée.
C'est à Hong Kong, à la fin du festival, à l'hôtel " Ramada " dans Kowloon, par une chaude soirée d'été que nous nous sommes retrouvés pour la dernière fois autour du pot de l'amitié. Le lendemain matin, il reprenait l'avion pour sa dernière tournée au Japon.
Fidèle à son public, dépassant sa souffrance, Magic Garden fit une dernière fois la démonstration éclatante de ce grand talent que nous lui connaissions... et que nous ne sommes pas près d'oublier.

Jeudi 9 décembre 2004. Claude s'est éteint à l'hôpital Saint Joseph à Paris. Il repose désormais au cimetière de Bagneux.
Il a dit un jour : " L'Harmonica aura été pour moi un symbole de liberté, et aussi mon meilleur passeport à travers le monde ".
Sayonara Claude

Jean Labre

Traduction anglaise : Josette Labre
photos c/o Claude Garden
© Copyrignt 2005 by Jean Labre

(1)Claude Garden est né le 27 février 1937 à Verneuil sur Avre, en Normandie (27130).
(2)Il s'agit d'une interview réalisée par Jean Labre, en son domicile, le 6 novembre2002. Toutes les interventions de Claude Garden évoquées dans cet article sont issues de cette interview publiée dans la revue " Echos France Harmonica " N°40 (hiver 2002/2003).

DISCOGRAPHIE

Elle est non exhaustive. Claude a tellement pris part à des séances d'enregistrements en un demi siècle que je ne prétends pas vous livrer l'intégrité de son œuvre phonographique. Je me borne
aujourd'hui à porter à votre connaissance l'essentiel de ce que mes amis et moi avons retenu.

9265410V FONTANA " Les Rois de l'Harmonica "
S63082 CBS " Claude Garden Harmonica "
839851 GSY PHILIPS L'harmonica et son virtuose " Soirée Musicale "
995021 BARCLAY " Inédits ORTF Garden Concerto "
AG35701 AGAVE SONOPRESS "Music Garden"
RC1443 RADIO CANADA "International Transcription"
9500999 PHILIPS "Claude Garden Mundharmonica"
G05578R PHILIPS "Harmonica et son virtuose" Classique pour tous
2531265 DEUTSCH GRAMMOPHON " Harmonica Flash "
EPS 1222 VOGUE " Harmonica Concert Claude Garden "
460 072 VOGUE " Claude Garden Harmonica 1 "
EPS 1249 VOGUE " Claude Garden Harmonica 2 "
842851 PHILIPS " Texas Rider "

87701 PSB " Mes Rappels Préférés " Claude Garden Harmonica/classique vol. 1 (cassette), Collection CG/Productions Claude Garden
4232 PSB " L'Harmonica " Claude Garden Harmonica/classique
vol.2 (cassette), Collection CG/Productions Claude Garden
INCD 5001 " That's what friends are for " CD. Amplitude Canada variétés
Amplitude/Canada/ CD Félix Leclerc - Claude Garden /Productions Yvan Gadoua
INT-CD-111 " Tender Harmonica Stories " Intermède Communications
VICG-8069 Victor Ent. Japon " Mélodies Claude Garden " CD classique : Gossec, Desportes, Mozart, Kreisler et classique Japon : Miyagi, Sugiyama.

Série " Prestige de l'Harmonica " (3 CD's. Bleu, Blanc, Rouge)
ILD 642206 (Bleu) " Claude Garden vol.1 " : Hasse, Vivaldi, Mozart, Pergolèse, Purcell, Sarasate, Debussy, Gounod, Dinicu, St Saëns,Fauré.
<FNAC URL="musique.fnac.com/a1224666/Claude-Garden-Prestige-de-l-harmonica-CD-album" PROD="Claude Garden - Prestige de l'harmonica Vol.1">
ILD 642207 (Blanc) "Claude Garden vol.2" : Paganini, Teleman, Bach, Schubert, Donizetti, Albinoni, Vivaldi, Grieg, Beethoven, Bartok.
<FNAC URL="musique.fnac.com/a1253721/Garden-Prestige-de-l-harmonica-CD-album" PROD="Claude Garden - Prestige de l'harmonica Vol.2">
ILD 64208 (Rouge) "Claude Garden vol.3"  : Bach, Marcello,Ibert, Satie, Chopin, Schumann, Ravel, Katchaturian, Benjamin, De Falla.
Ces 3 CD sont aussi disponibles en contactant le : (33)1.48.25.29.41 ou sur FNAC.com.
<FNAC URL="musique.fnac.com/a1340262/Claude-Garden-Ambiance-classique-CD-album" PROD="Claude Garden - Prestige de l'harmonica Vol.3">
J.L.001 "Yokohama 95" CD compilation : Claude Garden, Larry Adler, Pete Pedersen, Charlie Mc Coy,Franz Chmel,Don Les, Mo Vint, Jean Labre,Juko Saito,Shigeaki Iwasaki... disponible sur ce site, rubrique http://www.jeanlabre.com/cd.html.
CD Jazz " Garden Club ", son dernier album.
photo c/o Claude Garden
Paru le 16 décembre 2014

 

Copyright © Jean Labre 2005-17 - Mis à jour le 26 septembre 2017 -